btmenuresp

 

Emploi - Alternance - Formation

Consultez les formations
fleche bleue grise Connectez-vous

Toutes les dernières infos emploi

Rechercher un article

Dans le titreDans le texteTout

Election : EELV défend les start-ups et les PME locales

11/01/2017

Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte lecture tranquille

C’est dans un espace de coworking moderne et lumineux, à l’extrémité est de la capitale, que Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a dévoilé ce matin son projet présidentiel lors d’une présentation des vœux à la presse.

Ni la date ni le lieu ne furent choisis au hasard. En effet, deux ans jour pour jour après la grande marche de résistance au terrorisme du 11 janvier 2015, Yannick Jadot entend bâtir un « imaginaire politique nouveau », fondé sur l’énergie des start-ups et le vivre-ensemble. Le programme dans son intégralité, intitulé « Bien vivre », sera publié le 8 février.

 

« L’écologie n’est pas une planche qui permet de surfer sur la vague de la modernité. »

Sans surprise, c’est sur la transition énergétique que le candidat fonde sa lutte contre le chômage. Visant une énergie 100 % renouvelable d’ici 2050 et l’instauration de circuits courts et circulaires à l’horizon 2030, il promet un renforcement de la formation des chômeurs mais aussi des actuels salariés des énergies délaissées (nucléaire, notamment). Par un « Small Business Act », il entend réserver la moitié des marchés publics à des PME locales et confier l’intégralité des commandes de restauration publiques (cantines, hôpitaux) à des agriculteurs de proximité.

 

« Les entreprises pensent que le chantage au travail suffit à justifier la souffrance au travail. »

Regrettant l’absence totale de considération écologique dans les programmes de Macron et Fillon, Jadot entend cependant prendre ses distances vis-à-vis de Benoît Hamon, malgré des rapprochements programmatiques évidents : élargissement du RSA au 18-25 ans, revalorisation du SMIC à 1800€ bruts, protection renforcée des indépendants et des autoentrepreneurs, semaine de travail de quatre jours (et incitations fiscales à passer au temps partiel), reconnaissance du burn out comme maladie professionnelle et expérimentation autour du revenu universel lancée dès 2018.
 

> Consultez le programme d'EELV

Les derniers articles

  • « Comment recruter des vendeurs… qui vendent ? »
  • Pourquoi ne pas chercher votre job à l'étranger ?
  • Jeunes diplômés : comment bénéficier de l'ARPE ?
  • Emmanuel Macron : ce qu'il propose pour l'emploi
  • Marine Lepen : ce qu'elle propose pour l'emploi


  • Rechercher un job

    223 offres

    Déposez votre CV


    Toutes les dernières infos emploi